Les découvertes en optique du XVII et XVIII siècle qui nous aident aujourd'hui.

Les XVII et XVIIIème siècles ont vu naitre de nombreuses élaborations de théories sur l’optique.

Les plus connues dans le monde de l’optique qui nous aident aujourd’hui à vous proposer des solutions pour vous rendre la vie plus douce :

 

  Galilée (Galileo Galilei) 1564 – 1642

 

La vie de Galilée connaît un tournant en 1609 lorsqu'il apprend l'existence de la lunette, objet inventé par un hollandais qui servait davantage de jouet que d'instrument d'observation. Galilée en fabrique immédiatement une copie afin de la commercialiser. Son intelligence et le professionnalisme de son ouvrier lui permettent de perfectionner rapidement l'instrument : en peu de temps, il disposera d'une lunette grossissant 30 fois. Il a aussi l'idée de les tourner vers le ciel. Il y découvrira que la Voie lactée se compose en fait de nombreuses étoiles invisibles à l'œil nu, que la Lune présente des irrégularités et, surtout, il voit quatre petits corps tournant autour de Jupiter, comme la Lune autour de la Terre, reproduisant un système solaire en miniature

Nous retrouvons cette technique dans les systèmes grossissants tels :

https://basse-vision.acuitis.com/products/lunettes-loupe-maxdetail-2x-eschenbach

https://basse-vision.acuitis.com/products/lunettes-max-tv-2-1-x

https://basse-vision.acuitis.com/products/clip-maxtv%C2%AE-pour-la-distance

https://basse-vision.acuitis.com/products/telescope-monoculaire-microlux-4x-eschenbach

 

     Johannes Kepler 1571 -1630

 

 

 Il aborde, en 1604, le sujet de la vision et la perception des images par l’œil. Il est convaincu que la réception des images est assurée par la rétine et non pas le cristallin comme on le pensait à cette époque, et que le cerveau serait tout à fait capable de remettre à l’endroit l’image inversée qu’il reçoit.

Et la lunette astronomique ou lunette de Kepler (un instrument d'optique composé de lentilles et permettant d'augmenter la luminosité et la taille apparente des objets du ciel lors de leur observation). Équipée d'un redresseur d'image, elle se comporte alors en lunette d'approche.

Mais son invention n'est pas précisément attribuée. Les premiers exemplaires explicitement décrits viendraient d'Italie (vers 1590) ou du nord de l'Europe (Pays-Bas, vers 1608). Giambattista della Porta en mentionne le principe dans son ouvrage La Magie naturelle (1589).

 Nous retrouvons cette technique dans les systèmes grossissants tels :

https://basse-vision.acuitis.com/products/monoculaire-club-m-x-6-0

https://basse-vision.acuitis.com/products/telescope-monoculaire-kepler-a-main-eschenbach?variant=40625005002930

https://basse-vision.acuitis.com/products/telescope-aventure-b-actif-8x-25

 

 

      René Descartes 1596 - 1650

 

On lui doit les lois de la réfraction en optique, qu'il redécouvre indépendamment de Snell.

La loi de Snell-Descartes est une équation mathématique permettant de calculer les angles incidents et réfractés ainsi que les indices de réfraction absolus des milieux en présence. (Le poisson parait plus gros dans l’eau de son bocal qu’en réalité dans l’air).

 

 

Augustin Fresnel 1788 - 1827

 

 

 

 

 

 

Son métier était ingénieur des Ponts et Chaussées. À ce titre, il a apporté des améliorations considérables à la luminosité des phares en inventant les lentilles à échelons, ou lentilles de Fresnel.

Nous retrouvons cette technique dans les systèmes grossissants tels :

https://basse-vision.acuitis.com/products/loupe-de-poche-eclairante-easypocket-xl-2-5x-eschenbach

https://basse-vision.acuitis.com/products/loupe-mobilux-led-40x-16d-75-x-50-mm?variant=40511264522418